MUSIQUES de FILM

 

Les Raccrocheurs 

(documentaire 55′)

un film d'Edouard Mills-Affif

musique de Singhkeo

Prod. Temps noir, Public Sénat 2018

Ils s’appellent Mouna, Harmonie ou Charly, ils ont entre 16 et 20 ans et sont des décrocheurs scolaires. A force d’entendre qu’ils sont des « bons à rien », ils ont fini par le croire. Pourtant au PIL (Pôle innovant lycéen), en plein cœur de Paris, une équipe de profs passionnés s’acharne à les ramener sur le chemin de l’école, et surtout, à les réconcilier avec eux-mêmes. Avec une alchimie dont ils ont le secret, les profs, nos « Raccrocheurs », retissent des liens de confiance avec ces ados qui ne voulaient plus entendre parler d’eux. Et parviennent à révéler leurs talents cachés. Nous les avons suivis le temps d’un automne.

Ales 

(fiction 15′)

court métrage écrit et réalisé par Faiçal Ben.

musique composée par Singhkeo

avec Hanane Messaoudi, Inass Essabar, Mustapha Kharbouchi, Esther Senso

Films Beldi Production 2017

Ales, arrivée à l’âge adulte, se remémore une époque douloureuse de sa vie : à 5 ans elle a été victime d’une agression par un voisin.

Le film suit actuellement son chemin sur les festivals.

 

Récompenses

Mention Spéciale - 19ème Festival National du Film de Tanger

Mention "Coup de Coeur" - 29ème Festival du film arabe de Fameck

Ales - Générique - Singhkeo
00:00 / 00:00

La Fiancée du Nil 

(documentaire 52′)

un film d'Edouard Mills-Affif et Sherif El Ramly 

Musique de Singhkeo

Prod. Temps noir 2015

 

Dans un village reculé du delta du Nil, un drame à l’antique se joue. Heba est amoureuse d’Ahmed, auquel elle est fiancée depuis trois ans. Mais du jour au lendemain, elle se voit promise à un inconnu. Son oncle, qui vit en France, tente d’intervenir lors de son retour, se heurtant violemment aux traditions et aux ambitions familiales, aux conventions d’une société rigide et à la résignation ambiante.

 

Tourné en 2013 dans l’Égypte des Frères musulmans, "La Fiancée du Nil" est une plongée directe et déchirante au cœur de cette tragédie intime, partagée par tant de jeunes femmes aujourd’hui. Avec une approche sans fard, qui parvient à être aussi discrète qu’omnisciente, aussi réfléchie que spontanée, Edouard Mills-Affif dévoile derrière ce drame familial la confusion qui règne dans une Égypte en crise.

 

Le film est présenté pour une première internationale aux Rencontres Internationales du Documentaires de Montréal en novembre 2015 puis à Téhéran. Le film sera projeté la première fois en France en mars 2016, puis sera diffusé sur 2M (chaîne marocaine) et sur LCP au printemps 2016. 

La Fiancée du Nil - Singhkeo
00:00 / 00:00

Bassin miné ( documentaire 52')

un film d'Edouard Mills Affif,

musique de Singhkeo

Passerelles, 2014

 

L’histoire d’une ville du Nord de la France, Hénin-Beaumont, qui s’est donnée au Front national au premier tour des élections municipales de mars 2014.
Edouard Mills-Affif, le réalisateur, a filmé depuis douze ans cette spectaculaire et méthodique percée de l’extrême droite. Il dévoile la face cachée et les ressorts de cette stratégie politique qui a fini par porter ses fruits.

 

En 2003, Edouard Mills-Affif était le premier à témoigner de la percée du Front National dans le bassin minier (Pas-de-Calais), une terre de gauche blessée devenue un terrain de chasse idéal pour l’extrême droite. "Au pays des Gueules noires : la fabrique du Front national " (52’) pénétrait dans les coulisses du laboratoire de Steeve Briois et dévoilait la face cachée de la stratégie de « dédiabolisation » chère à Marine Le Pen.

 

Avec "Bassin miné" , le réalisateur poursuit ce travail de décryptage, jusqu’aux élections municipales, qui ont vu Hénin-Beaumont basculer du Parti socialiste vers le Front national. Le récit, sur une décennie, d’une méthodique conquête politique.

Beaumont - Bassin Miné
00:00 / 00:00

Nouvelle vague,

quand le cinéma prend des couleurs. 

un film d'Édouard Mills-Affif et Julien Gaertner (52 min),

musique de Singhkeo

JEM productions, 2012

 

Sa bonne santé actuelle, le cinéma français la doit en grande partie au talent des enfants de l’immigration. Ils crèvent l’écran, raflent les César, et comptent incontestablement parmi les nouvelles stars du septième art.
Mais la route a été longue avant de décrocher les premiers rôles, avant de jouer autre chose que "l’arabe de service" et de pouvoir être reconnus comme des artistes à part entière.


Nouvelle vague raconte cette lutte contre les préjugés, une bataille pour la reconnaissance de plusieurs générations de cinéastes et d'acteurs qui parviennent à briser les barrières de l’imaginaire national pour s’imposer au centre de l’industrie cinématographique. Une histoire comme le reflet d’une immigration réussie.

 

Machu, une passion de Géants 

(documentaire 55mn) 

écrit et réalisé par Gwenaelle Alglave,

musique de Singhkeo

Les Cinémas d'Autrefois 2009,

en compétition dans le cadre du 29ème festival de l'Acharnière.

 

A Roubaix, MACHU, personnage atypique, créateur de géants, est l’une des Figures les plus importantes de cet univers particulier. Car depuis plus de 30 ans, il crée, il restaure, ou revisite, dans son atelier de Roubaix, les plus célèbres géants de la Région. Ce documentaire nous propose de revenir aux sources de l’histoire des géants en alliant une découverte originale, sous forme de portrait d’une activité artistique hors du commun, avec un trait d’union nommé Machu…

 

Un grand portail vert qui s'effrite par la rouille. Derrière, une petite cour jonchée de bric à brac. Un matou qui dort sur une poubelle, un chien qui niffle le sol pour passer le temps et tout au loin, des bruits de bricolage. Au fond de cette cour, derrière une vieille porte en bois se trouvent Fabrice et Laurent, dit "Machu". Il s'agit dans ce film de découvrir, sous forme de portrait, dans une atmosphère enchanteresse et enfantine, ces deux personnages atypiques qui oeuvrent depuis des années pour la construction de géants, à Roubaix... 

Ya Mamma ! (72’) 

un film d'Edouard Mills Affif,

musique de Singhkeo

Passerelles/Casa Films/ONF, 2009.

Sélection aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal (RIDM), 2009.

 

Dans ce documentaire ethnologique intimiste de 72 minutes, le réalisateur Édouard Mills-Affif entraîne le spectateur dans une famille judéo-marocaine installée dans la belle province depuis plus de 30 ans. Sharon, la petite fille de Mamie Flory n’est pas moins « pure laine » que Pipo, son fiancé catholique et Québécois.

 

Avec Ya Mamma ! C’est bonne humeur, joie de vivre et ambiance de famille. Pas question de ressasser les mauvais souvenirs et les rancœurs. Une fois n’est pas coutume, il n’est pas question de problème.

La Saga des Immigrés (2×52’) 

Edouard Mills-Affif et Anne Riegel.

Musique de Singhkeo

INA/France 5, 2006.

 

Le récit de la médiatisation de la « question de l’immigration », sous la Ve République, raconté à partir d’archives de la télévision française. 

 

La saga des immigrés, raconte en 2 fois 52 minutes trente ans de présence des immigrés sur le petit écran. Pour relater les histoires croisées de la télévision de l’immigration, les auteurs explorent les archives audiovisuelles, tous genres confondus. Une immersion dans la mémoire qui nous en apprend autant sur les immigrés que sur la France.

 

1960-1990 : Trente ans de présence des immigrés sur petit écran, racontée en images, en croisant deux histoires parallèles : celle de la télévision et celle de l’immigration.

Les deux épisodes de Vu à la télé : La saga des immigrés (1960-1990) ont été entièrement réalisés à partir de séquences d’archives, appartenant à quasiment tous les genres de la programmation télévisuelle : journal télévisé, magazine de reportage, documentaire, émission de débat, variété. 

 

Teaser "la Saga des Immigrés"

© 2015 by Singhkeo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now